Les 3 étapes pour construire votre véranda


L’ajout d’une véranda n’est pas un projet qui s’improvise, car nombreuses sont les étapes à respecter pour que cet espace devienne une véritable plus-value pour une demeure. Une véranda peut être considérée comme un espace supplémentaire servant de passerelle entre l’intérieur et l’extérieur d’une maison, mais il est aussi possible de l’installer indépendamment. Il est nécessaire ne pas négliger son isolation afin de ne pas se laisser surprendre par des déperditions thermiques. 

La disposition du projet et les formalités administratives

La première étape dans la construction d’une véranda concerne certainement la définition des attentes par rapport à ce projet. Pourquoi a-t-on besoin de cet espace ? Quelles activités va-t-on y faire ? Quel style va-t-on lui accorder ?… L’objectif dans cette étape est de connaître au mieux toutes les raisons qui peuvent pousser à construire cette véranda, pour qu’ensuite celle-ci puisse répondre parfaitement aux attentes des propriétaires. C’est aussi grâce à ces questions qu’on pourra ensuite déterminer son emplacement, les matériaux à utiliser, ainsi que les différents équipements qui vont la constituer. 
Certaines formalités administratives devront aussi être respectées, à savoir, la demande d’autorisation de travaux, pour une véranda de moins de 40 m², et qui n’est pas susceptible d’agrandir la surface de la maison jusqu’à 170 m². Dans le cas contraire, l’obtention d’un permis de construire sera nécessaire. 

L’installation de A à Z

L’installation de la véranda intervient ensuite dans la troisième étape, qui doit commencer par l’aménagement du terrain, la pose de la dalle, et le dimensionnement de l’espace pour pouvoir ensuite commander les différents éléments de la structure. Il faut savoir qu’une véranda peut être conçue en bois, en aluminium, en PVC, ou en fer forgé. Ces matériaux sont à choisir selon l’aspect de la maison, afin que la véranda puisse s’harmoniser avec le reste de l’ensemble. Il ne faut pas non plus oublier les différents raccordements : électricité, eau et plomberie si elle accueille une cuisine, évacuation… 
Enfin, l’aspect finition qui terminera cette étape d’installation, et qui consiste en l’installation des différents équipements et revêtements de surface.